Tatouage Biomécanique

Le tatouage de style biomécanique incorpore des composants mécaniques, organiques et biologiques. Il peut être réalisé de manière à donner l'impression que le motif se trouve sous la peau ou la déchire. C'est un style de tatouage largement présent dans la communauté cyberpunk et s'inspire largement de l'univers de la science-fiction.

Lancé par la seule personne de Hans Rudolf Giger, dans les années 80, ce genre culte serait certainement resté inconnu du grand public sans le succès planétaire de la franchise Alien, pour laquelle l’artiste suisse a créé la créature. Une fois l’Alien inscrit profondément dans l’inconscient collectif, et après divulgation de plusieurs ouvrages présentant le travail de Giger, les fans ont commencé à se faire tatouer le travail de l’artiste.

Il y a quelque chose de troublant dans les cyborgs biomécaniques tout droits sortis de l’imagination de Giger. Son imagerie, dérangeante, mais étonnamment attirante et presque archétypale, nous parle, à travers notre inconscient, d’un passé qui nous aurait engendré.

La biomécanique nous offre une vision futuriste de la fusion entre l’homme et la machine.

Ainsi, ses caractéristiques anatomiques permettent de s’adapter parfaitement avec le corps humain. Ces tatouages prennent des formes variables : des fois, ils sont directement calqués à partir des livres de Giger, et parfois librement réinterprétés par le tatoueur et repositionnés pour embrasser les formes du corps.

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En utilisant le site, vous acceptez notre utilisation des cookies.