Tatouage Tribal

Le tatouage tribal propose un graphisme en lignes épaisses, le plus souvent en noir ou plus rarement en dégradés de gris. Les motifs sont inspirés de symboles rituels primitifs ou représentent plus simplement des motifs abstraits. Ce style de tatouage est souvent réalisé sur l'épaule ou en bracelet autour du bras chez les hommes et dans le bas du dos chez les femmes.

Incroyablement populaires par le passé, les tatouages tribaux ne sont plus vraiment dans le coup puisque la nouvelle tendance est à la couleur. Mais ils n'ont cependant pas perdu leur charme : le fait de revenir aux fondamentaux a permis au genre de redécouvrir ses propres racines, alors que, dans les années 80 et 90, les tatouages tribaux florissaient tant qu'ils perdaient leur sens.

le tatouage moderne est apparu grâce aux découvertes des pratiques tribales polynésiennes faites par les explorateurs du XVIIIe siècle. Marqués par les motifs inscrits sur les corps tribus, les explorateurs ont ramené l'idée en Occident et popularisé sa pratique d'une autre manière. Mais il a fallu attendre les années 80 pour que l'on voit se dessiner sur les corps des Occidentaux les élégantes lignes noires des tatouages tribaux.

Chargés de sens, ces motifs stylisés représentent souvent des icônes universelles comme le soleil, l'homme ou les dieux.

On exécute traditionnellement ces motifs a l'encre noire, en laissant des espaces vierges sur la peau, pour créer une balance harmonieuse sur le corps.

La floraison de ces tatouages et leur popularité sont devenues si importantes en Occident que ces derniers se sont banalisés en un clin d'oeil, pour ensuite disparaître. Un mal pour un bien, car leur non-popularité a ensuite permis à une nouvelle génération d'artistes de se les approprier en leur redonnant du sens grâce à de nouvelles techniques, et en incluant leur sensibilité occidentale.

Un nouveau tribalisme, en quelque sorte. Les motifs sont aussi divers qu'il existe de cultures, allant de la Polynésie aux Indiens d'Amérique, des Maoris aux Mayas, des Samoans aux Égyptiens, des Inuits aux païens, ou encre des Haïdas aux tribus de Bornéo, et au-delà.

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur. En utilisant le site, vous acceptez notre utilisation des cookies.